• Facebook Basic Black

© 2015 jean-philippe Astolfi - created with Wix.com

Note d'intention
"Envie de vivre"

 

Proposition en réponse à un appel à candidature pour une résidence d’artiste au sein du réseau APA (Aide aux personnes âgées).

Thème imposé : Envie de vivre

http://www.reseau-apa.fr/actualites/residence-artiste/#

« Je ne demande pas le grand, le lointain, le romanesque ; ni ce qui se fait en Italie ou en Arabie ; ni ce qu’est l’art grec, ni la poésie des ménestrels provençaux ; j’embrasse le commun, j’explore le familier, le bas, et suis assis à leurs pieds. »

Ralph Waldo Emerson

 

« Révéler la richesse cachée sous l’apparente pauvreté du quotidien, dévoiler la profondeur sous la trivialité, atteindre l’extraordinaire de l’ordinaire »

Henri Lefebvre

 

 

 

 

« L’envie de vivre » n’est pas le désir de vivre…

 

La distinction entre « désir de vivre » et « envie de vivre » est difficile à faire, elle est éclairante à qui veut identifier la nature du besoin qui loge derrière.

Les envies semblent passagères, éphémères alors que les désirs seraient plus profonds. L’envie semble davantage suscitée par une tentation extérieure, « quelque chose qui me fait envie », comme une impulsion instinctive, alors que le désir est personnel, c’est une construction mentale qui m’est propre et intime.

 

 « L’envie de vivre » n’est pas le désir de vivre…

 

L’envie de vivre nous est donnée par notre environnement, par-ce qui, autour de nous, nous attache, nous attire, nous donne envie…

Ce sont souvent de petites choses, un fruit frais un jour de canicule, un rayon de soleil dans la chambre, un dessert appétissant qu’un régime proscrit, une nouvelle coupe chez le coiffeur, … Autant de choses qui donnent au quotidien sa saveur particulière, celle de la vie.

 

Il sera question dans ce projet de porter sur le quotidien et l’ordinaire un regard dialectisé, de le mettre sur un piédestal pour le faire émerger de sa quotidienneté.

 

Références bibliographiques :

Michel de Certeau, L’invention du quotidien

Francis Ponge, Le parti pris des choses

Sandra Laugier, Du réel à l’ordinaire

Henri Lefebvre, La vie quotidienne dans le monde moderne