• Facebook Basic Black

© 2015 jean-philippe Astolfi - created with Wix.com

Note d'intention
"Mythologie"

« Comme production, la Photographie est prisonnière de deux alibis insupportables: tantôt on la sublime sous les espèces de la "photographie d'art", qui dénie précisément la photographie comme art ; tantôt on la virilise sous les espèces de la photo de reportage, qui tire son prestige de l'objet qu'elle a capturé. Mais la Photographie n'est ni une peinture, ni... une photographie ; elle est un texte, c'est-à-dire une médiation complexe, extrêmement complexe, sur le sens.».

Roland Barthes, "Tels", Photo, n°112, janvier 1977 ; cité in Roland Barthes, le texte et l'image, Pavillon des arts/Musées de la Ville de Paris, 1986,p.84.

 

L’engouement des jeunes pour le métier de photographe, l’omniprésence de la photographie dans les réseaux sociaux, la place de la photographie dans les médias, l’aura sacrée de certaines productions photographiques, …

La photographie ne serait-elle pas à l’origine d’un mythe, celui d’un reflet de la réalité et de la théorie indicielle, celui du « pouvoir des images », celui du vernaculaire fait art…

Bref utiliser une pratique qui ne s’est pas affranchie du mythe de ses origines, et de celui qui entoure la nature du réel qu’elle donne à voir, pour travailler sur le mythe à quelque chose de la mise en abime.

 

Si le mythe de la photographie de presse comme preuve incorruptible des faits a du plomb dans l’aile, celui de l’authenticité de la photographie comme œuvre d’art va certainement continuer d’alimenter de nombreux débats.
Ne faudrait-il pas avant de traiter du mythe par la photographie remettre en cause les mythes qui entourent ce médium ?

La remise en cause des critères réalistes de la photographie ainsi que ses dérives « objet d’art » pourraient être une manière de traiter le sujet en restant dans une posture réflexive, l’exercice me semble extrêmement périlleux et le risque de rajouter du mythe au mythe est presque inéluctable.

Je ne prendrai pas ce risque…